Un article Le Monde est paru le 9 février 2017 sur : « Des Bac+5 pour apprendre à innover ».

Voir en particulier :

« En général, une partie de la formation est également consacrée à la créativité. « Nous avons étudié la théorie C-K [concept-knowledge] qui favorise l’émergence de nouveaux concepts », ­raconte Julie Lellouche à l’issue du master MTI (Management de la technologie et de l’innovation) achat viagra france pharmacie cohabilité par l’université Paris-Saclay, Paris-Dauphine, les Mines ParisTech, l’Ecole normale supérieure (ENS) et l’Institut national des sciences et techniques nucléaires (INSTN). « Des ateliers de créativité et des missions de ­consulting en entreprise ont ­ensuite permis de mettre en application ce que nous avions vu en cours », précise la jeune femme, également diplômée de l’école d’ingénieurs Sup’Biotech. »

Voir l’article dans son intégralité